Parole d'expert

4 conseils pour aborder sereinement les repas de fin d’année 

Les repas de décembre sont souvent source d’angoisses et de culpabilité. Aborder sereinement les repas de fin d’année, ça paraît impossible ! En effet, les repas sont copieux, on mange beaucoup, on boit des boissons alcoolisées… Il y a aussi plus de tentations entres les divers repas de Noël et les petits chocolats du calendrier de l’Avent. C’est également une période où l’on est très occupé ; achats de Noël, objectifs de l’année à boucler au boulot… Par conséquent, on fait un peu moins de sport ! Tout cela cumulé peut conduire à une peur de prise de poids, une culpabilité de manger, une inquiétude quant à la  « détox / perte de poids » qu’il va falloir mener début janvier pour compenser les excès. Et bien sûr, les médias n’arrangent rien ! On entend à tout va des conseils sur « comment gérer les excès pendant les fêtes », « comment réussir sa cure détox », « comment maîtriser son poids pendant les excès de fin d’année »… Alors voici 4 conseils pour aborder plus sereinement cette période ! 

Merci à notre diététicienne-nutritionniste de référence, Alicia Sicardi, pour avoir rédigé cet article et nous avoir fourni tous ces conseils 🙂

 

1. Maintenez des habitudes quotidiennes normales

D’abord, il n’est pas utile de se mettre à la diète en prévision des fêtes. Rien ne sert de s’affamer en anticipant un repas copieux. Se priver de manger ou se restreindre va juste engendrer de la frustration… Le seul résultat que que vous allez en tirer c’est de se jeter sur tous les petits fours sans pouvoir s’arrêter ! Mangez normalement, même s’il y a un peu plus de chocolat que d’habitude, que les repas sont plus riches : ce n’est pas grave. Pensez à varier votre alimentation au maximum 🙂 L’hiver est aussi une période où l’on peut profiter des soupes, des légumes de saison rôtis… En résumé : il n’y aucune raison pour modifier ses habitudes. Mangez varié et équilibré en respectant au maximum vos sensations de faim et de satiété.

 

2. Dégustez pendant les repas de fête

Souvent, pendant le repas de Noël, on peut avoir tendance à engloutir son assiette en mode « pilote automatique », sans prendre le temps de savourer. C’est l’une des raisons pour laquelle on mange trop et on se sent lourd ! En fait, c’est plus le comportement que l’on a vis à vis de ce que l’on mange pendant le repas, que le repas en lui même, qui pose problème. Vous pouvez prendre le temps de : 

  • d’écouter : est ce qu’il y a de la musique pendant le repas, sur quel sujet portent les conversations à table ? ;
  • puis, regarder votre assiette : en observer les couleurs, la présentation, les différents aliments présents ;
  • sentir les odeurs dégagées par les aliments : y a-t-il des épices ? L’odeur est-elle agréable ? ;
  • porter à votre bouche de petites bouchées pour vous assurer de manger doucement : c’est ce qui vous permettra de savoir si vous êtes rassasié.e ou pas :
  • enfin, goûter les aliments en prenant le temps de bien les mâcher, d’en identifier les textures (croquant, moelleux…) et les saveurs (quels sont les arômes détectés en bouche …).

La dégustation est un bel exercice de pleine conscience qui permet de profiter du moment présent et de vraiment apprécier son repas 🙂

 

3. Soyez à l’aise avec vos propres envies 

Vous avez le droit de : 

  • vous servir et goûter chaque plat
  • vous resservir si vous avez encore faim
  • vous resservir si vous en avez simplement envie ; parce que le plat est très bon, et ce, même si vous n’avez plus faim
  • dire non si vous n’avez pas envie du dessert
  • de ne pas vous resservir parce que vous n’avez plus faim, même si toutes les autres personnes se resservent
  • de dire non si vous n’avez plus faim pour un plat ou si vous n’en avez pas envie : même si la personne qui a cuisiné s’est donné du mal, si si 🙂
  • enfin, de ne pas finir votre assiette si vous n’avez plus faim ou si vous souhaitez avoir encore faim pour le dessert.

Bref, c’est votre corps, votre appétit, vos sensations, vos envies : c’est vous qui décidez de ce qui est bon ou pas pour vous. Quoiqu’il en soit : c’est dans vos droits de respecter votre corps et vos envies. 

 

4. Après des repas copieux : écoutez votre corps, c’est un bon guide !

Enfin, si vous avez beaucoup mangé : ce n’est pas grave, il n’y a pas mort d’homme :). Simplement, attendez qu’une sensation de faim pointe le bout de son nez avant de manger à nouveau. Et si cette sensation n’arrive pas avant plusieurs heures, c’est tout à fait normal ! Dans tous les cas : faire du sport en excès, vous mettre au régime pour compenser, ou encore acheter une cure détox miracle n’est pas la solution adaptée. L’essentiel est d’apprendre à écouter vos besoins et envies, de savoir vous faire plaisir en vous rappelant que vous avez le droit inconditionnel de manger !

 

Et vous, avez-vous des conseils pour aborder sereinement les repas de fin d’année ?

 

PS : notre Funky Pack de Noël est votre meilleur allié en cette période de fêtes de fin d’année ! Gourmand ET healthy à la fois 🙂

Commentaire

  1. Stéphanie

    Tous les conseils qu’il me fallait! Merci pour ce partage, ce résumé me parle bien.
    Stéphanie

    Répondre

Laissez-nous un commentaire