Loading logo Funky Veggie

Livraison offerte à partir de 35€ d’achats en point relais

Livraison offerte à partir de 35€ d’achats en point relais

Livraison offerte à partir de 35€ d’achats en point relais

Panier0 Article

Livraison offerte par Colissimo à partir de 50€
Minimum de commande à 20€
Livraison offerte en points relais à partir de 35€
Livraison offerte par Colis Privé à partir de 40€
Livraison offerte par Colissimo à partir de 50€
Minimum de commande à 20€
Votre panier est vide
October 22, 2021

Le changement de saison en ayurvéda

Santé & bien-être

Merci à Amélie Clergue Vaurès, thérapeute ayurvédique et kinésiologue, de nous livrer ses précieux conseils pour profiter du changement de saison pour prendre soin de soi, du point de vue de l’ayurvéda.

 

Vivre un bel automne et en tirer profit

L’Ayurveda attache une grande importance aux cycles de la nature et considère que la transition la plus importante est celle du chaud au froid et du sec au venteux. Pour nous en Europe, cela correspond à notre saison automnale.

Pendant cette période Vata prédomine, il peut même s’exacerber si nous n’y prenons pas garde et entraîner de nombreux déséquilibres liés :

– à la sécheresse (constipation, problèmes cutanés…) ;
– à l’instabilité (stress, nervosité, insomnie…) ;
– au froid (refroidissement, toux, rhume, allergie…)

 

Alors que faire ?

On va tout d’abord essayer de comprendre !

Vata est composé d’éther et d’air, il est la force principale de mouvement dans le corps et l’esprit. Il est froid, sec, mobile, changeant, subtil et léger. Il est important de bien connaître les gunas (= caractéristiques) de Vata car, selon le principe basique d’équilibre des opposés, nous devons rechercher la façon de contrebalancer ces gunas dans tous les domaines de notre vie. On va rechercher chaleur, aquosité, stabilité, régularité, lourdeur.

En se préparant de manière adéquate pour aborder l’automne, on se donne la possibilité de le traverser sans problème. Et cela va contribuer également à améliorer notre santé pour tout le reste de l’année.

 

Comment procéder ?

Dans ses habitudes de vie

Les températures changent au fil de la journée donc on s’adapte en prévoyant des tenues modulables pour ne pas laisser le corps se refroidir. En particulier on se couvre les pieds, partie du corps qui est la plus sensible au froid. On renforce les rituels et la régularité au quotidien : heures des repas, du lever, du coucher.

Dans notre alimentation

Pour l’alimentation, on va donner la priorité à tout ce qui est chaud, cuit (à basse température), aqueux, comme les soupes. Les repas seront chauds et nutritifs, en privilégiant les saveurs douces, acides et salées. On ajoutera du ghee dans la composition des mets (ou de l’huile de coco pour une version végétale). L’automne est riche de légumes parfaitement adaptés : patate douce, potiron ou courge, châtaigne… Les boissons participent aussi au réchauffement intérieur. Mais on évitera tous les excitants qui ne conviennent pas à Vata (café, thé, alcool) ainsi que les boissons froides. Eau chaude et infusions de tous types sont recommandées.

L’alimentation doit être sattvique (= subtile, légère, vivante, qui va apporter de l’énergie au corps sans l’alourdir) : légumes et fruits frais et mûrs, de saison, graines et oléagineux, céréales, épices (gingembre, cannelle, cumin, curcuma, etc)… Les légumes à feuilles sont pleins de prana, énergie de vie, car leur chlorophylle contribue aux échanges d’oxygène et de gaz carbonique sous l’action du soleil. Ce sera aussi le moment d’entreprendre une détox douce en introduisant des aliments qui aident à la dépuration de l’appareil digestif (artichaut, chicorée, radis noir …).

Dans nos manières d’agir ou de penser

Enfin du point de vue mental et émotionnel, nous devons aussi nous préparer. Vata est l’énergie du mouvement mais aussi un des trois doshas que nous possédons tous dans des proportions diverses. Nous allons essayer de chouchouter notre part de Vata et de cultiver le calme et la sérénité.

Quelques conseils pour augmenter son ancrage et apaiser son mental :
s’accorder des temps de tranquillité, de contact avec soi-même, au moment opportun : au réveil, dans la journée ou le soir ;
s’offrir un peu de temps pour se masser, au moins les pieds, pour se délasser après la journée ;
renforcer ou reprendre la pratique de la méditation et celle du pranayama ;
entreprendre une activité physique d’ancrage comme le yoga, le qi gong, etc.

 

En conclusion ?

Suivre ces quelques conseils va nous permettre de nous recentrer, d’être davantage présents à nous-mêmes, de nous ancrer afin de ne pas nous laisser emporter par la dispersion, l’agitation, ou par la baisse d’énergie que peut engendrer l’automne. En travaillant son ancrage tant physique que mental on se sentira plus fort, plus concentré. Le sommeil, la digestion, l’immunité, le moral s’en trouveront optimisés et on sera apte à apprécier les bienfaits de l’automne.

 

Recette idéale en automne : le porridge ayurvédique

Aka le petit-déjeuner idéal en automne comme en hiver !

Préparation : 5 minutes
Cuisson : 15 minutes

À personnaliser selon son dosha :

Choix de la céréale :
Vata : avoine, riz ou quinoa
Kapha : orge, millet ou quinoa
Pitta : avoine, orge ou riz

Choix du lait :
Vata : avoine, blé, amande, noisette, châtaigne
Pitta : coco, riz, orge, soja, épeautre, amande
Kapha : avoine, riz, millet, orge, épeautre, son de blé

Ingrédients pour une personne :

– 30 g de flocons de céréales selon son dosha
– 1 c. à café de curcuma
– 1 c. à café de cannelle
– Graines et oléagineux variés (à réhydrater pour Vata)
– 1 c. à café de vanille en poudre
– 125 ml de lait végétal selon son dosha
– 1 c. à café de purée d’amande (ou d’un autre oléagineux)

Préparation :

1. Mélangez les flocons de céréales et les épices dans une casserole.
2. Ajoutez le lait jusqu’à ce que la céréale soit totalement recouverte. Chauffez à feu doux en mélangeant régulièrement jusqu’à l’obtention une texture homogène
3. Ajoutez la purée d’amandes et continuez de bien mélanger. Réajustez la texture avec de l’eau chaude si le mélange est trop sec.
4. Servez dans un bol et parsemez de graines, d’oléagineux concassés, … selon votre dosha et vos envies 🙂

Et pour une version salée, on vous propose un délicieux dahl ou kitchari, un plat traditionnel ayurvedique.

 

Un dernier petit conseil pour la route : L’ayurvéda conseille de ne pas manger les fruits avec d’autres ingrédients car les enzymes nécessaires à leur digestion sont différentes des autres aliments, leur temps de digestion plus rapide et le lieu de digestion différent…

 

Si cette médecine holistique et préventive vous intéresse, Alicia Sicardi, diététicienne-nutritionniste, nous explique dans cet article comment manger selon l’ayurvéda !

Vous pouvez également retrouver Amélie dans un épisode du podcast Make the World Funky, dans lequel elle explique comment appréhender la détox en ayurvéda.

Blue book icon

Recevez gratuitement notre e-book

Découvrez nos recettes gourmandes à la pâte à tartiner OUF!