Loading logo Funky Veggie

Livraison offerte à partir de 35€ d’achats en point relais

Livraison offerte à partir de 35€ d’achats en point relais

Livraison offerte à partir de 35€ d’achats en point relais

Panier0 Article

Livraison offerte par Colissimo à partir de 50€
Minimum de commande à 20€
Livraison offerte en points relais à partir de 35€
Livraison offerte par Colis Privé à partir de 40€
Livraison offerte par Colissimo à partir de 50€
Minimum de commande à 20€
Votre panier est vide
March 8, 2022

Alimentation & cycle menstruel : conseils d’experte !

Santé & bien-être

Notre spécialité chez Funky Veggie, c’est l’alimentation. Et une alimentation qui fait du bien, à tous les niveaux : d’abord gourmande pour se faire plaisir, mais aussi la plus naturelle possible pour se faire du bien de l’intérieur. Aussi, la Funky Team est en grande partie féminine… Et on voit bien que nos envies (et donc nos besoins !) fluctuent au fil du cycle. On s’est donc tournés vers une experte du sujet : la naturopathe Marie le Troadec, qui s’y connaît niveau hormones. Elle nous explique comment répondre aux différents besoins du cycle menstruel grâce à l’alimentation.

 

Commençons par les bases : les 4 phases du cycle menstruel

1. Les menstruations

2. La phase folliculaire : du dernier jour de vos règles à la veille de l’ovulation

3. L’ovulation : vers la moitié du cycle selon leur durée

4. La phase lutéale : après l’ovulation jusqu’à la veille des nouvelles règles

 

Les grandes règles à suivre pendant son cycle

Privilégiez le bio pour vous protéger le plus possible des perturbateurs endocriniens (tiens tiens, ça fait partie de nos engagements) qui peuvent perturber les cycles et impacter le corps.

Évitez les produits transformés, riches en gras saturés et sucres raffinés car ils contiennent de nombreux additifs et conservateurs qui ralentissent le bon fonctionnement de l’organisme et peuvent accentuer la fatigue, les baisses d’humeurs, l’irritabilité.

 

Phase 1 : les règles

Les hormones sont au plus bas, on ressent un besoin de se retrouver avec soi, se reposer et prendre le temps. L’alimentation ici nous aide à retrouver une partie de notre énergie suite à cette baisse hormonale.

À privilégier pendant cette période-là : vitamines, minéraux, fruits et légumes frais pour donner au corps tout le carburant dont il a besoin pendant cette phase pas très Funky ! N’hésitez pas sur le curcuma et le gingembre également, ils sont très bénéfiques grâce à leur propriété anti-inflammatoire.

Il est important d’opter pour des aliments faciles à digérer et réconfortants pour que le corps n’ait pas besoin de dépenser trop d’énergie pour la digestion (bouillons, plats mijotés, soupes de légumes…).

 

Les vitamines pour éviter les douleurs

La vitamine A (carotte et patate douce, les deux avec peau si possible), la vitamine E (amandes ou noisettes, entières ou dans nos Cœur de Boule par exemple), des aliments riches en fibres (fruits et légumes, céréales complètes, fruits secs, légumineuses).

Idéalement pendant cette période, il vaut mieux éviter : les sucres raffinés et aliments ultra transformés et riches en gras saturés, la caféine et l’alcool qui sont pro-inflammatoires.

Faites-vous plutôt kiffer avec nos produits, sans sucres raffinés 😉

 

Phase 2 : la phase folliculaire

L’énergie revient et notre attention se tourne vers l’extérieur.

Privilégiez à cette période les glucides complexes : céréales semi-complètes ou complètes (coucou notre granola), les légumineuses, les patates douces, carotte, betterave, panais… C’est le carburant le plus facilement utilisable par le corps, vous pouvez en prendre plus que d’habitude pendant cette phase où le corps mature l’ovule. Réduisez le plus possible les céréales raffinées (pain blanc, pâtes blanches, riz blanc…) qui perturbent la glycémie et peuvent déclencher des réactions inflammatoires.

Les protéines sont les briques de notre corps et sont largement impliquées dans les transformations chimiques et hormonales. Elles régulent aussi la glycémie et nous permettent d’avoir de l’énergie sur le long terme. D’ailleurs, notre pâte à tartiner OUF! en contient !

Vous pouvez intégrer dans votre alimentation des graines de lin fraîchement moulues et graines de courge. Et on n’hésite pas sur les légumes frais et crus, cuits à la vapeur douce ou mijotés doucement !

Et pour préparer la phase suivante, pensez à la vitamine B6 pour prévenir des syndromes pré-menstruels qui peuvent apparaître plus tard. Vous en trouverez dans les pistaches non salées, bananes, champignons shiitake, ou encore les graines de sésame.

 

Phase 3 : l’ovulation

La libido peut être à son maximum, vous avez de l’énergie, de la motivation pour vos projets… C’est un peu la phase #MakeTheWorldFunky !

Continuez l’alimentation comme sur les dernières phases en insistant sur les aliments riches en zinc : graines de courge, noix de cajou, avoine… Ils favorisent la sécrétion de testostérone qui est aussi produite à ce moment-là du cycle.

 

Phase 4 : la phase lutéale

Une baisse d’énergie peut se faire ressentir car la progestérone encourage le système nerveux et les muscles à la détente. Le besoin à nouveau de se recentrer sur soi se fait ressentir.

Consommez des graines de tournesol et de sésame permet de réduire le potentiel SPM tout comme des aliments riches en vitamines du groupe B : céréales complètes, champignons, avocats, légumineuses, légumes verts… Ces vitamines aident à débarrasser le foie et évitent les symptômes comme la fatigue, la baisse de moral ou l’irritabilité.

Ainsi que des aliments riches en magnésium : légumes feuilles vertes, amandes, noix de cajou, chocolat noir (au moins 70%), fruits secs (en petite quantité), banane, sarrasin…

Enfin, des acides gras essentiels présents dans les oléagineux par exemple et des aliments riches en oméga 3 cités plus haut aident à augmenter l’apport énergétique.

 

La bouillotte, votre amie !

Vous pouvez la poser sur le foie (en-dessous des dernières côtes à droite) pour le réchauffer afin de mieux faire circuler le sang et l’aider dans son travail de détoxification et d’élimination d’oestrogène.

 

Ces conseils sont généraux et conviendront à beaucoup de femmes, mais pas toutes. Ils sont aussi à inclure dans une vision holistique de votre santé. C’est-à-dire qui prend en compte autant votre corps que votre esprit car les deux sont fortement en lien. Si vous avez un cycle douloureux, un SPM important, un flux abondant ou autres problèmes plus spécifiques (acné, SOPK, troubles digestifs…) n’hésitez pas à prendre rendez-vous pour une consultation en naturopathie avec Marie, pour un accompagnement personnalisé !

Blue book icon

Recevez gratuitement notre e-book

Babka, muffins, financiers, pancakes fourrés... Découvrez les recettes de OUF! préparées par notre Funky communauté.