Funky Topo/Parole d'expert

Funky Topo : Pourquoi les régimes ne servent à rien

C’est un sujet qui revient en boucle depuis la nuit des temps. Bon ok, nos ancêtres utilisaient d’autres mots que « bikini body » 😉 Mais on est obsédé par ce qu’on mange depuis… à peu près toujours, en fait ! Hippocrate disait « Que ton aliment soit ton seul remède » — de l’eau a coulé depuis le Ve siècle avant JC, mais les « règles » à propos de ce qu’il faut manger ou non se multiplient encore…

On trouve aujourd’hui à peu près tout et rien en matière de régime : des règles d’or qui ne cessent de se contredire, au point qu’on est complètement perdu. Les régimes se suivent et ne se ressemblent pas (d’ailleurs, cet article passe au crible les régimes les plus idiots de l’histoire, si vous voulez jeter un oeil !).

Et forcément, « l’industrie » du régime en profite ! C’est pourquoi on vous propose ce Funky Topo, en collaboration avec la Diététicienne/Nutritionniste Alicia Sicardi. Alors, quel est le meilleur régime ?

 

Back to basics : pourquoi mange-t-on ?

Pour bien comprendre le problème, revenons d’abord aux fondamentaux. Manger, c’est tout simplement une réponse à un besoin primaire… Il s’agit de rester en vie ! Il y a également d’autres fonctions de l’alimentation, notamment :

  • se maintenir en bonne santé
  • se procurer du plaisir
  • tisser des liens sociaux

Quand on ne répond pas à ses besoins de base, cela engendre « naturellement » des troubles du comportement alimentaire. Alors autant vous dire que l’on est nombreux à en souffrir 😉

C’est donc très simple, au final. Le meilleur régime n’est pas un régime ! C’est simplement une hygiène de vie que l’on peut maintenir sans difficulté jusqu’à la fin de nos jours. Tout régime entraîne une restriction soit alimentaire, soit cognitive, et bien souvent les deux en même temps : dans tous les cas, ce n’est pas viable sur une longue durée.

 

Pourquoi les régimes ne fonctionnent pas

Sorry, si vous êtes déçu(e)… Le but de cet article n’est pas de faire le détail de tous les régimes existants ! Ce n’est pas la peine, et une seule et même phrase résume tout : ils ne fonctionnent pas. En tout cas, pas sur le long terme.

Vous n’êtes pas convaincu(e) ? Posez-vous les questions suivantes :

  • Quels régimes avez-vous essayés jusqu’à aujourd’hui ?
  • Est ce que leurs effets sont toujours d’actualité (sous entendu, avez-vous maintenu le poids obtenu ?) ?
  • Qu’est ce que cela vous a coûté (financièrement – socialement – physiquement – psychologiquement) ?
  • Qu’en déduisez vous ?

La réponse est souvent la même. Oui, il y a eu quelques effets (et encore pas toujours) grâce à des efforts démesurés… et aujourd’hui tout est à refaire !

 

Les 3 étapes des régimes

Pour que ce soit bien clair, voici les mécanismes des régimes hypocaloriques (= c’est-à-dire, où l’on mange moins que ce dont le corps a besoin) :

  • Étape 1 : on réduit les apports alimentaires, donc on mange moins que naturellement. À ce moment-là, notre organisme se met en mode « famine ». Pour vous maintenir en vie, tout aliment ingurgité va être soigneusement stocké et les processus de déstockage complètement bloqués… Autrement dit : on stocke et on ne déstocke plus. Scientifiquement parlement : vous diminuez votre « métabolisme de base« .
  • Étape 2 : le fameux craquage… Lorsque suite à une grande frustration vous décidez de revenir à une alimentation normale, vous augmentez les apports en terme de quantité, de glucides et/ou, selon les régimes, de lipides. (Vous savez, la petite barquette de frites du voisin au resto ? 😉) L’organisme privé va alors stocker pour éviter de manquer à nouveau. Conclusion : vous grossissez.
  • Étape 3 : c’est reparti pour un tour. Vous vous apercevez que vous avez repris du poids… Donc vous vous lancez dans un nouveau régime. La boucle est bouclée. C’est le fameux « effet yoyo » !

Aussi, pour les régimes un peu plus « éclairés » où il n’y a pas forcément de restriction d’apports, le processus est différent mais revient au même. Dans tous les cas, des personnes dictent ce que l’on doit manger : on devient complètement dépendant d’une personne, d’un service ou d’un plat préparé. On laisse quelqu’un d’autre (ou une machine) penser pour soi. Alors le jour où on n’a plus tout cela pour x ou y raison (parce que souvent ce n’est pas tenable à vie), on est perdu, on fait n’importe quoi et on reprend du poids. On s’en aperçoit, et c’est reparti pour un tour de yoyo.

 

Au-delà du poids : les effets négatifs des régimes

  • Souvent, on a dépensé des fortunes dans des produits amincissants, des coupes-faim et autres compléments alimentaires.
  • Et puis, on s’éloigne de sa vie sociale. Comme on ne mange pas la même chose que les autres personnes à table, on peut souvent refuser les invitations le temps du régime pour ne pas être tenté.
  • Un des aspects les plus tristes : on perd petit à petit le plaisir de manger !
  • L’aspect psychologique en prend un coup également. On est frustré, on se sent coupable lorsqu’on fait un écart… Et donc, on cultive de la rancœur et de la malveillance envers soi-même, car on n’arrive pas à tenir le régime. Bref, on se sent nul, sans volonté et gros par dessus le marché… Super cocktail pour l’estime de soi et l’image corporelle 😉 Du coup, on se compare aux autres, on envie les « instagrameuses fit », on est prêt à toutes les tortures pour atteindre son idéal, on se lance dans un nouveau régime en se promettant que cette fois-ci, on tiendra… Mais on échoue et on revient systématiquement au même point. Game Over.

… Et en fait, c’est normal 🙂 Car aucun régime ne fonctionne. Tout simplement, parce qu’un régime ne répond pas aux besoins de base de l’alimentation (retour aux « backs to basics » au début de l’article !).

 

La lumière au bout du tunnel

Soyez déteeeendu(e) ! Certes, il n’y a aucun régime qui fonctionne. Mais on a mieux ! Il y a des solutions pour sortir de ce cercle vicieux. Avoir une alimentation normale, qui procure du plaisir, qui maintient le lien social, qui soit gage de bonne santé et qui permette de se sentir bien dans votre peau. L’essentiel est de s’informer sur l’alimentation et de comprendre les effets de ce que l’on mange sur soi. Revenir aux bases en fait ! Les Funky topo à venir vous permettront d’y voir plus clair 🙂 Vous pouvez également consulter les articles de la rubrique Bien Manger pour les Nuls !

 

Vous souhaitez être accompagné(e) par Alicia, diététicienne-nutritionniste ?

Rendez-vous sur le site d’Alicia ou contactez-la au 06 19 47 15 28 ou sur aliciasicardi.dieteticienne@gmail.com !

Laissez-nous un commentaire