Funky Topo/Parole d'expert

Funky Topo : manger selon l’ayurvéda #2

Merci à notre diététicienne-nutritionniste attitrée, Alicia Sicardi, pour avoir bien voulu partager son expertise avec nous !

Maintenant que vous vous êtes familiarisé(e) avec l’ayurvéda, cette science holistique sortie tout droit de l’Inde ancienne, nous pouvons aller encore plus loin. Ce Funky Topo vous donne les clés pour mettre en application les principes de base de l’alimentation ayurvédique, donnés dans ce premier article 🙂

 

Un type de dosha = un type d’alimentation !

En ayurveda, chacun est censé manger selon sa propre constitution. Il s’agit de modifier les quantités, les textures et les saveurs de la nourriture, en fonction de ses besoins… qui eux-mêmes varient ! 

La première étape, c’est donc de tester sur soi. Tout simplement, observer les effets des aliments sur son corps ! Et bien sûr, on peut pour ça se faire coacher par un spécialiste.

Ensuite, on met en place des habitudes alimentaires saines, et surtout qu’on peut tenir sur le long terme ! Pas question de se faire des cures de légumes pour ensuite enchaîner sur un marathon de lardons 😉  Voici quelques principes généraux à installer dans la durée :

  • Manger lorsqu’on a faim et s’arrêter quand on n’a plus faim. Ça semble logique oui, mais pas si évident en pratique !
  • Diversifier et varier l’alimentation. Eh oui, si on profitait de l’énorme palette d’aliments disponibles ?
  • Consommer des produits bruts, de saison, locaux… Profitez de ce que la nature nous apporte, tout près de chez nous !
  • Déguster et déculpabiliser. Le plus important à nos yeux : parce que manger, c’est avant tout kiffer !

 

Comment repérer que ma constitution doshique est déséquilibrée ?

Sous l’effet du stress, d’un trop plein d’émotions, d’un truc qui nous chagrine… On peut avoir un comportement alimentaire qui diminue notre « feu digestif » et favorise l’accumulation des déchêts.

Alors comment savoir quand c’est le cas ? Un feu digestif optimal apporte, la plupart du temps, une sensation générale agréable : une légèreté du corps, une grande énergie intérieure, pas de mauvais goût dans la bouche, un bon fonctionnement des organes et des sens, une absence de ballonnement… Lorsque ces éléments ne sont pas au rendez-vous, c’est donc peut-être que vous avez un déséquilibre de votre constitution doshique.

 

L’ayurvéda pour se connecter à soi

Pour l’ayurvéda, la maladie n’est ni bonne ni mauvaise. Elle est juste un signal d’alarme. Elle démontre un manque d’harmonie dans notre vie, qui nous écarte des lois de l’univers. C’est un message qui nous dit : « eh oh, tu vas dans la mauvaise direction, c’est n’est pas vraiment toi tout ça ! » Une invitation à se reconnecter, en fait 🙂

Pour réguler son appétit et sa santé, pas besoin de régime restrictif, frustrant et culpabilisant. Ni de règles très strictes de conduite à tenir ou ne pas tenir. Et puis, chacun est unique ! Si vous voulez en savoir plus sur ce sujet, lisez notre article sur « Pourquoi les régimes ne servent à rien ».

Un aliment ne s’arrête pas à ses calories, glucides, lipides, protides, vitamines, sels minéraux, etc. C’est une substance vivante, qui interagit dans un organisme en perpétuel changement, aux forces, faiblesses et métabolisme différents d’une personne à l’autre. En ayurvéda, on privilégie la spécificité, en fonction de la nature de la personne.

Enfin, l’ayurvéda étant une science holistique (= qui a une vision à 360°), elle ne prend pas en compte uniquement l’alimentation, mais aussi toutes les autres branches : les soins par les plantes, les massages, le yoga, la prise en compte de la gestion du mental…

 

Quelques principes généraux

Trouver la « bonne quantité » à consommer

Cette quantité diffère en fonction de différents facteurs. À commencer par l’âge, le sexe, la profession, la constitution doshique, l’état de santé général

Mais elle est aussi influencée par des facteurs plus momentanés. Le climat, le moment de la journée/ de l’année, un épisode de stress que l’on vient de vivre, ou au contraire une grande dose de joie… L’idée est de s’écouter et d’être attentif à ses besoins, ici et maintenant. D’un repas à l’autre, cela peut radicalement changer !

 

Manger dans de bonnes conditions

Cela peut paraître anodin, mais manger dans un endroit propre et calme, loin de la télévision et du téléphone qui attirent notre attention, est essentiel. Pendant les repas, concentrez-vous sur ce qu’il y a dans votre assiette, en mangeant doucement. Vivez les comme des moments de partage et de reconnexion à soi, des moments agréables et simples. Vous verrez, ce sera d’autant plus appréciable 😉

 

Y mettre de l’amour ❤️

Mangez en vous respectant, votre corps et vos besoins, et en respectant la nourriture, l’environnement, les personnes qui vous permettent de manger à chaque repas. Choisissez plutôt des aliments provenant d’un environnement sain, cultivés au rythme des saisons, et s’il y a consommation de produits animaux, veillez à les acheter dans des filières où ils sont élevés dans de bonnes conditions.

 

Se faire plaisir !

Il ne sert à rien de se forcer à manger des aliments que l’on n’aime pas, sous prétexte qu’ils sont « bons » pour la santé. Le concept d’un produit « bon » ou « mauvais » en soi est rejeté en ayurvéda. Il faut consommer les aliments dont le goût nous plaît, les apprécier, les savourer, les déguster. Et ça on sait faire 🙂

 

Varier la composition de son assiette

Elle est très spécifique en fonction de chacun. Certaines combinaisons alimentaires peuvent être déconseillées pour certaines personnes. La température des aliments a également son importance dans l’équilibre du feu digestif, et son importance varie au cours des saisons. De plus, n’hésitez pas à expérimenter, à varier le plus possible ! Pourquoi pas utiliser les aromates et les épices pour agrémenter vos plats 🙂

 

Enfin : du bon sens !

Évitez les aliments industriels, ayant subi beaucoup de transformations, ou les aliments contenant beaucoup d’additifs alimentaires. Au contraire, privilégiez les produits bruts, et cuisinez avec des cuissons respectueuses des aliments 🙂 Pour vos en-cas pratiques et gourmands, vous avez déjà la Boule et Cœur de Boule !

 

Ce topo sur l’ayurvéda vous a interpellé et vous souhaitez aller encore plus loin ? N’hésitez pas à contacter Alicia, diététicienne-nutritionniste, sur son site internetou au 06 19 47 15 28 ou sur aliciasicardi.dieteticienne@gmail.com !

Laissez-nous un commentaire