Loading logo Funky Veggie

Livraison offerte à partir de 35€ d’achats en point relais

Livraison offerte à partir de 35€ d’achats en point relais

Livraison offerte à partir de 35€ d’achats en point relais

Panier0 Article

Livraison offerte par Colissimo à partir de 50€
Minimum de commande à 20€
Livraison offerte en points relais à partir de 35€
Livraison offerte par Colis Privé à partir de 40€
Livraison offerte par Colissimo à partir de 50€
Minimum de commande à 20€
Votre panier est vide
February 16, 2018

3 secrets de start-up pour gagner du temps

Lifestyle

Voici 3 secrets de start-up pour gagner du temps, sans pour autant stresser en permanence. Parce que gagner du temps c’est super… mais seulement si c’est pour avoir du temps pour soi et pour se sentir mieux !

En tant que petite équipe dans une start-up, pour nous, le temps, c’est notre bataille de tous les jours. Aller plus vite, tester en un temps record, c’est notre plus gros challenge. Autant dire qu’on a tout essayé pour maîtriser ce temps !

Pour ma part, j’ai co-fondé Funky Veggie avec Adrien. Et pour ça, j’ai perdu beaucoup de temps, mais j’ai aussi beaucoup appris. Notamment à être plus productive, certes, mais aussi pour pouvoir faire d’autre choses… Eh oui, il n’y a pas que Funky Veggie dans ma vie ?

 

1. La magie de la to-do list

Ça paraît tout bête, mais noter toutes vos tâches vous permettra 3 choses essentielles :

1- De ne rien oublier !

2- Le plus important à mes yeux : de vous libérer de “l’espace mental.

Si vous ne notez pas une tâche, vous pourrez sans doute vous en souvenir, ok. Par contre, elle sera quelque part “en arrière-plan” dans votre esprit… En gros, elle encombre votre cerveau. En la notant, vous vous libérez et vous laissez à votre esprit l’espace nécessaire pour être serein.e et créatif.ve ! C’est un peu comme quand on ferme toutes les fenêtres de son navigateur de recherche : d’un coup, on respire !

3- D’avoir une trace claire de ce que vous faites, pour suivre une stratégie.

Au tout début de Funky Veggie, j’avais énormément de mal à dire non à une sollicitation. Ou alors, dès que j’avais une idée, j’avais envie de la creuser tout de suite sans prendre de recul. Ce qui me rajoutait des tâches prioritaires sans trop savoir ce que ça allait donner ensuite.

 

En notant ce que je fais, je peux faire un point chaque semaine et avoir une vision claire.

– En ce qui concerne notre « stratégie », j’ai 3 ou 4 axes de développement très clairs. Par exemple, “développement commercial” ou encore “développement de nouveaux produits ».
– Tous les vendredi, j’analyse mes tâches de la semaine passée et je les “range” selon mes grands thèmes.
– Résultat : je peux m’auto-piloter et investir mes efforts dans ce qui vaut vraiment le coup ! Très très simple et très efficace.

 

Quant aux idées que j’ai “sur le moment”, je me demande tout de suite si c’est cohérent avec la stratégie. Si ça l’est à court terme, je m’y mets ; sinon, je note et je me mets un rappel pour plus tard !

 

Personnellement, j’utilise depuis longtemps l’application Nozbe (sur tous mes appareils) : cela permet de ranger les tâches par grande catégorie / projet (les axes de développement cités ci-dessus), de créer des tâches récurrentes (genre “relances commerciales” tous les mercredis) et de les planifier à des dates précises. Je l’avoue, je suis complètement addict…

 

Et puis, soyons honnêtes… C’est un énorme kiff de cocher une tâche terminée. Je suis la seule à noter certains trucs presque pour le seul plaisir de les barrer dans ma to-do ensuite ?…

 

2. Les moments “off” : en faire moins pour en faire plus

Rester jusqu’à 23h au bureau, ça ne marche pas trop pour moi. Je suis beaucoup plus productive quand j’ai des moments de pause où je suis dans ma bulle, pour récupérer et m’aérer. Cela me permet d’arriver au bureau rechargée et de m’investir totalement. Je vais sûrement “cocher moins de cases” à la fin de la journée, mais ce que j’aurai fait, je l’aurai vraiment bien fait. Et donc, j’aurai plus de résultats.

Si vous êtes pleinement présent quand vous êtes au téléphone avec un client, quand vous répondez à un mail ou quand vous réfléchissez à une stratégie, être à 100% investi peut s’avérer magique. Vous pouvez faire des mises en relation que vous n’auriez pas envisagées autrement, vous pouvez parler de manière posée pour inspirer davantage confiance, vous pouvez prendre du recul pour avoir une vision à long terme au-delà de ce moment isolé. Vous dépensez plus d’énergie en faisant ça, d’où l’importance des moments de pause, mais au final, « ça paye ».

Du coup, j’inscris dans mon agenda mes moments « off », comme le sport tous les matins : je sais que j’ai ce moment pour bouger mon corps, même si c’est juste 30 minutes. Que ce soit du yoga pour respirer ou une bonne séance cardio pour transpirer. C’est à moi, rien que pour moi. Ce moment bloqué dans mon emploi du temps est aussi prioritaire qu’un rendez-vous avec un client important : j’ai décidé d’en faire une priorité du même ordre. Si vous imposez cela de manière fixe, les gens autour de vous s’y habitueront ! C’est à vous de définir ce qui est important pour vous, et c’est à vous de définir de manière très claire ces moments off. Personne ne vous en voudra, au contraire ?

 

3. Sortir de son cadre habituel

Cela peut paraître contre-intuitif et contradictoire, mais faire des choses qui ne correspondent pas exactement à vos objectifs à court-terme peut parfois être très bénéfique. Parler avec des gens qui ne font pas la même chose, aller dans de nouveaux endroits… Cela vous permet d’être plus ouvert.e et de prendre du recul.

Par exemple, déjeuner avec d’autres entrepreneurs dans un domaine totalement différent fait toujours naître des idées intéressantes. On compare les secteurs, on trouve des mises en relation à faire, on parle de ses problèmes (et on relativise !)… Et c’est surtout très humain. C’est en discutant, et non en étant face à mon ordinateur, que je comprends le plus de choses et que j’ai le plus d’idées. Cela vous rend plus « riche », vous réveille en vous mettant dans un nouveau cadre. Pour ma part, j’essaie de faire au moins 1 déjeuner par semaine qui est « pro mais pas que » : avec quelqu’un que j’apprécie et qui travaille dans n’importe quel domaine.

 

J’espère que ces conseils pour gagner du temps vous seront utiles ! En écrivant tout cela, je me rends finalement compte que c’est en perdant beaucoup de temps que j’ai réussi à en gagner ensuite… Et puis, on ne « perd » que le temps que l’on n’apprécie pas !

Blue book icon

Recevez gratuitement notre e-book

Découvrez nos recettes gourmandes à la pâte à tartiner OUF!